L’assurance-crédit résumée en 6 points

Privée ou publique, ce type d’assurance a sa place sur le marché financier. La naissance de l’assurance crédit privée date du XIXe siècle. Entre les deux guerres mondiales, elle se développe en Europe occidentale. L’activité s’est concentrée en un seul secteur vers les années 90 avec l’apparition des grands groupes multinationaux qui gèrent plus de 80% du marché. Par ailleurs, chaque pays crée son propre dispositif d’assurance-crédit public pour gérer les risques financiers les plus complexes. La France dispose du Complément d’Assurance-crédit Public. La Belgique a l’Office national du Ducroire ou ONDD.

Qu’est-ce que l’assurance crédit ?

Comme son nom l’indique, c’est une forme d’assurance dont les garanties s’adressent aux entreprises et aux établissements financiers. Elle prévient ces derniers des risques occasionnés par le non-paiement des factures de la part des clients.

Quelles sont les autres définitions de l’assurance crédit ?

La définition de l’assurance crédit peut prendre différentes formes. Pour une personne morale, c’est une solution de gestion de la clientèle qui la prévient surtout des pertes occasionnées par la non-facturation.

Par ailleurs, c’est un moyen de pilotage des risques encourus par les prêteurs ou les entreprises. Ce moyen est défini par des services qui, d’ailleurs, se complètent. Ces services sont le remboursement des arriérés conformément aux garanties proposées, l’indemnisation des factures impayées, le suivi de la situation financière des clients de l’assuré et l’information sur leur solvabilité.

Pourquoi demander une assurance crédit ?

Le quart des défaillances d’entreprises est causé par des factures impayées. Absorbées par leurs activités courantes, les entreprises ne s’aperçoivent pas des risques qu’elles encourent quand un client leur fait défaut. Ce ne sont pas seulement les impayés qui impactent négativement sur le chiffre d’affaires. La conjoncture économique peut aussi avoir des retombées sur le portefeuille des entreprises. Si vous travaillez donc pour votre propre compte en tant qu’entrepreneur, l’assurance crédit peut vous aider à faire face à de tels problèmes, vous protégeant contre les risques d’impayés.

Quand demander une assurance crédit ?

Vous pouvez demander à souscrire une assurance-crédit du moment où vous entreprenez une activité formelle. Faites-le dès que votre entreprise est en bonne santé. Pour vous convaincre de l’importance de ce type d’assurance, jetez un coup d’œil sur votre dernier bilan. Réalisez l’importance de votre clientèle par rapport à la totalité de vos actifs. Évaluez le pourcentage de votre poste clients, puis demandez-vous ce qui se passerait si votre clientèle vous faisait défaut. Qui vous viendrait alors à la rescousse ? La réponse est : les sociétés d’assurance crédit ! Si vous prenez la peine d’assurer votre auto, pourquoi ne pas le faire pour vos clients qui constituent la raison d’être de votre activité ?

À qui demander une assurance crédit ?

De nos jours, il est possible de faire appel à un comparateur en ligne. C’est plus rapide que d’aller faire le tour des compagnies d’assurances. Certains outils sont complets. En plus des études comparatives du marché (ces études peuvent être globales ou exhaustives), les entreprises peuvent trouver les assureurs ainsi que les produits en mesure de couvrir leur poste client. Il faudra alors les comparer. Puis, terminez l’opération par des simulations, et vous trouverez la police d’assurance qui conviendra le mieux à votre société, au meilleur prix.

Comment fonctionne une assurance crédit ?

Les missions d’une compagnie d’assurance-crédit pour entreprises se résument à l’analyse de la solvabilité et de la stabilité financière des clients assurés de l’entreprise assurée. L’assureur est en mesure d’attribuer une limite de crédit bien déterminée correspondant au niveau d’indemnisation s’il se trouve que le client ne parvient pas à payer l’entreprise.

L’analyse de la solvabilité d’un client est permanente. Cela se rapproche d’une surveillance active où l’assureur se renseigne sur ses finances auprès d’entités diverses comme les autres souscrits qui proposent des services à ce client, ou aussi les registres publics et autres.